Les Femmes et la Tech

Publié le 16 mai 2019

Alors que le secteur du numérique est en pleine mutation et offre de nombreuses opportunités professionnelles, la mixité au sein des équipes constitue un facteur essentiel pour le développement de ces métiers dans les entreprises.

Les Femmes et la Tech, un état des lieux présenté par l'association Elles Bougent

Elles Bougent vous propose un état des lieux avec les principaux chiffres-clés d'un secteur en manque de talents féminins et qui recrute !

Trop peu de femmes dans le secteur du numérique

Alors que de grandes figures féminines ont été à l'origine du développement de l'informatique (Ada Lovelace, Grace Murray Hopper ou encore Hedy Lamarr), les jeunes filles restent minoritaires, au sein d'un secteur en plein développement, qui est en train de façonner le monde de demain et qui est présent dans tous les secteurs d'activités !

Le Numérique : où sont les femmes ?

Les chiffres parlent d'eux-mêmes :

  • 48% de lycéennes en Terminale S
  • 27% d'étudiantes en écoles d'ingénieur.e.s

Dans la Tech, on estime qu'1 poste sur 3 est occupé par une femme dans les métiers du numérique, au sens large, selon la Fondation Femmes@Numérique, dont Elles Bougent est membre.

Elles sont représentées en masse dans les fonctions dites support, comme les Ressources Humaines, l'Administration, le Marketing ou la Communication (75%). La proportion chute à 15% dans les fonctions plus techniques, comme le Développement, l'Exploitation, la Production ou la Gestion de Projet.

Parmi ces fonctions dites « techniques » :

  • 9% des start-ups sont dirigées par des femmes (en 2017)
  • 11% d'entre elles travaillent dans la cybersécurité
  • 27% des femmes sont codeuses

« Ces jeunes filles ont grandi avec l'essor du numérique, elles le côtoient et l'utilisent au quotidien mais s'en désintéressent sur le plan professionnel en raison de biais stéréotypiques induits par la société », précise Marie-Sophie Pawlak, présidente et fondatrice de l'association Elles Bougent. L'absence des femmes dans le secteur du numérique constitue donc un véritable enjeu pour la révolution digitale qui est en train de s'opérer.

Le Numérique, un secteur en plein développement

Trop peu de femmes dans le secteur du numériqueD'après l'enquête « Besoins en Main-d'Œuvre 2019 » de Pôle Emploi, les profils d'ingénieur.e.s et cadres d'étude, R&D, chefs de projets informatiques se classent en 5e place dans le Top 10 des métiers les plus recherchés en 2019. 46.000 projets d'embauches sont prévus pour cette année.

Selon une évaluation de la Commission européenne, citée par la Fondation, « il manquera 756 000 professionnels du numérique en Europe en 2020. L'Union européenne estime en outre que plus du tiers des employés et que près de 45 % des citoyens européens sont néophytes en matière de numérique. Enfin, selon France Stratégie et la Dares, entre 170 000 et 212 000 postes seront à pourvoir dans le numérique en France en 2022 ».

Si les opportunités sont nombreuses dans ce secteur en plein développement, des inégalités demeurent notamment du fait de l'absence des femmes dans les équipes travaillant dans les métiers du numérique.

40% d'étudiantes dans les filières numériques d'ici à 2020

Une lycéenne Elles Bougent avec un casque de réalité virtuel lors du Salon Global Industry en 2018Dans son rapport intitulé "AI For Humanity, l'intelligence artificielle au service de l'humain", Cédric Villani, mathématicien et député de l'Essonne, préconise une "intelligence artificielle inclusive et diverse".

Pour cela, le gouvernement s'est fixé l'objectif de 40 % d'étudiantes dans les filières numériques et le secteur de l'intelligence artificielle d'ici à 2020.

"Dans un contexte où les technologies sont en passe de devenir une des clefs du monde à venir, l'intelligence artificielle ne peut être une nouvelle "machine à exclure" (…) En matière d'IA, la politique d'inclusion doit donc revêtir un double objectif : s'assurer que le développement de ces technologies ne contribue pas à accroître les inégalités sociales et économiques et s'appuyer sur l'IA pour effectivement les réduire", précise le rapport.

Consultez le rapport Villani

La mission d'Elles Bougent : sensibiliser les jeunes filles aux métiers du numérique

Des étudiantes Elles Bougent avec le robot Pepper lors de la journée Elles innovent pour le numérique 2019Proposer aux collégiennes et lycéennes de participer à des actions en lien avec de nombreux secteurs, comme le numérique, c'est la mission que s'est donnée l'association Elles Bougent, grâce à l'aide de son réseau de plus de 180 partenaires, 5000 marraines et relais, présentes dans nos 23 délégations régionales, et 750 établissements scolaires.

Grâce à leurs témoignages sur leur parcours professionnel et leur formation, nos marraines partagent le quotidien de leurs métiers aux plus jeunes. De nombreux role models indispensables pour permettre à ces jeunes filles de se projeter dans ces carrières et susciter de nouvelles vocations.

"La mixité dans le numérique est indispensable pour relever les grands défis industriels, économiques et sociétaux de demain et nous faisons en sorte que les jeunes filles en prennent conscience", confirme Marie-Sophie Pawlak.

Pour cela, l'association Elles Bougent organise 400 actions par an, dont de nombreux événements liés aux métiers du numérique. Deux grands rendez-vous rythment ainsi l'année 2019 :

  • Elles innovent pour le Numérique a sensibilisé 2000 collégiennes et lycéennes, le 4 avril 2019, dans 13 villes en simultané
  • Elles bougent à Viva Technology 2019 : 70 étudiantes sont invitées à découvrir le monde des starts-ups, l'entreprenariat et les innovations qui révolutionnent le monde de demain, à travers une visite exclusive du salon avec les marraines Elles Bougent
  • Le Challenge InnovaTech est un concours intergénérationnel, qui rassemble des équipes composées de marraines, d'étudiantes et de lycéennes. Le temps d'une journée, elles imaginent un produit ou un service innovant lié à l'Industrie du Futur.

Voir les temps forts de la finale InnovaTech 2019

Témoignages

Marie-Luce Godinot, marraine Bouygues Construction, lors de la table ronde sur l'intelligence artificielle à l'occasion d'Elles innovent pour le Numérique 2019Marie-Luce Godinot, Directrice générale adjointe en charge de la Transformation numérique, de l'innovation et du développement durable chez Bouygues Construction, et marraine Elles Bougent, adresse son message aux jeunes filles :

« Il faut oser ! Le numérique et l'intelligence artificielle touchent tous les secteurs d'activités. Les carrières sont riches, diversifiées, passionnantes, enthousiasmantes. Les opportunités sont nombreuses et les entreprises vont être ravies de pouvoir accueillir des jeunes femmes motivées par ces nouveaux métiers. »

Lire le témoignage de Marie-Luce Godinot en intégralité

Sabine Lunel-Suzanne, Directrice du Développement Social et de la Formation chez ENGIE, et vice-présidente en charge des relations entreprises au sein de l'association, confirme l'importance de la mixité au sein des équipes :

« Pour que les solutions digitales puissent bénéficier au plus grand nombre, il est important que les équipes de développement soient les plus diverses possibles dans leur composition. »

Sophie Lagarde-Sarpy, Responsable de mission digital chez i-BP et marraine Elles Bougent dans la région de Toulouse, explique son métier, son parcours et son message aux jeunes filles, en vidéo :

Pour aller plus loin :