Rencontre avec Marie, membre du Hub éducatif

Publié le 4 septembre 2017

Membre du Hub éducatif et ancienne responsable du recrutement et des relations écoles au sein d'Ansaldo, entreprise partenaire d'Elles Bougent, Marie a récemment changé de voie pour devenir psychologue de l'Education Nationale. Une nouvelle mission qui l'amène à intervenir auprès des élèves pour les aider dans leur orientation.

Rencontre avec Marie Valoroso, psychologue du travail à l'Education Nationale et membre du Hib éducatif d'Elles BougentEn quoi consiste votre mission au sein de l'Education Nationale ?

En tant que psychologue de l'Education Nationale, je suis rattachée à un CIO (Centre d'information et d'orientation) et je suis amenée à intervenir dans les collèges et les lycées de la région Ile-de-France. Quand on est au CIO, notre mission principale consiste à travailler avec les collégien.ne.s et lycéen.ne.s, mais aussi avec de jeunes adultes, qui ont déjà suivi une formation. Il s'agit de les guider dans toutes les formations qui existent en France, mais aussi à l'international. Puis, lorsque l'on est au sein d'un établissement scolaire, on travaille sur des problématiques de scolarité, des problèmes de motivation, de confiance en soi…

Quelles sont les raisons de votre reconversion professionnelle ?

Après avoir suivi une formation de psychologue, j'ai travaillé pendant 20 ans dans les ressources humaines, en cabinet de recrutement et en entreprise. Je suis arrivée à ce constat : je ne trouvais plus de sens à mon métier. Les ressources humaines ont beaucoup évolué ces 20 dernières années. Je voulais accompagner les salariés, les aider dans leur projet de carrière… Mais je me sentais impuissante face à certaines situations professionnelles auxquelles je ne pouvais rien apporter. Après avoir fait un bilan de compétences, j'avais plusieurs pistes, dont celle de m'occuper de l'orientation des jeunes.

Pourquoi avez-vous choisi l'orientation et le secondaire en particulier ?

J'avais envie d'apporter ma contribution à l'orientation des plus jeunes, en venant du privé, et faire le lien entre l'éducation nationale, la formation et le monde de l'entreprise avec mes connaissances et le réseau que je me suis créé. J'ai choisi de travailler dans le secondaire, comme je m'occupais des relations écoles dans mon ancienne entreprise, Ansaldo. J'avais aussi envie de rester en contact avec un public jeune.

>> En savoir plus sur le Hub éducatif d'Elles Bougent

Mon conseil : rencontrer des professionnelles pour voir leur métier, leur quotidien

En tant que psychologue, comment détectez-vous la formation qui correspondra le mieux à vos élèves ?

La clé, ce n'est pas moi qui l'aie, c'est l'élève lui-même qui a la réponse. Il faut déjà bien se connaître, ce que l'on aime faire, ses centres d'intérêt. Se connaître soi-même pour identifier les métiers possibles qui peuvent s'ouvrir à soi par rapport à ce qu'on est. Pour cela, j'ai à ma disposition des tests, questionnaires d'intérêts... Je vais essayer de ne pas orienter les jeunes en leur disant : « tu as tel profil, donc tu es destiné pour tel métier… ». Les pistes sont multiples. Je vais leur conseiller de rencontrer des professionnel.le.les, faire des interviews, suivre les personnes sur le terrain, voir leur quotidien, parce que les jeunes ont en général une idée très stéréotypée du métier qu'ils veulent ou ne veulent pas exercer.

Quelles sont actions, selon vous, à mener pour faire bouger les lignes ?

Pour déconstruire les stéréotypes que chacun a sur ces métiers, je propose de leur faire rencontrer des professionnel.le.s, des ingénieur.e.s sur le terrain qui pratiquent ces métiers et qui soient un exemple pour les jeunes, pour qu'ils comprennent que c'est possible. Pour faire avancer les choses, notamment pour les filles, je pense qu'il faudrait avoir plus d'ambassadrices dans les écoles pour qu'elles racontent leur cursus, leur parcours.

>> Découvrez les métiers de 3000 femmes ingénieures

Quels conseils donneriez-vous aux collégiennes et lycéennes qui n'oseraient pas tenter une carrière d'ingénieure ou technicienne ?

Les représentations qu'elles se font des métiers d'ingénieurs ne reflètent pas la réalité. C'est la raison pour laquelle il est intéressant pour elles de rencontrer des professionnelles, ce que font les marraines Elles Bougent lorsqu'elles viennent témoigner dans des classes de collèges et lycées. Ingénieure, ce n'est pas que de la technique, cela mène à une multitude de métiers et de fonctions… Il n'y a pas mieux que les personnes qui exercent ces postes pour les convaincre.

informer les élèves sur les différentes filières

Rencontre avec les collégiennes et lycéennes Elles Bougent pour les sensibiliser aux filières scientifiques et techniques

Quels sont les points communs entre votre ancienne mission de recrutement et l'orientation ?

Il faut être à l'écoute des personnes en face de nous, être capable de recueillir assez rapidement leurs besoins et répondre à leur demande. C'est le même principe que dans les ressources humaines en entreprise, où l'on vient nous voir pour une problématique et on doit trouver un moyen pour y répondre. Quand on vient des RH et qu'on a travaillé dans le monde de l'entreprise, on a une meilleure vision des différents métiers qui existent, du marketing, la communication, les RH, la partie technique, ingénierie… Souvent, les jeunes ne savent pas ce qu'ils veulent faire plus tard, à part ceux qui ont des vocations du type médecin ou vétérinaire.

Et quelles sont les principales différences ?

Je trouve que le travail dans l'Education nationale est plus enrichissant intellectuellement et humainement qu'en entreprise. Il n'y a pas de routine, grâce à la variété des situations et des lieux de travail. Je suis plus sereine et je ressens moins la pression qu'en entreprise.

>> Lire aussi : 5 bonnes raisons de devenir ingénieure

Comme Marie, que vous soyez un.e enseignant.e, un.e conseiller/ère d'éducation, un.e membre du personnel administratif d'un établissement..., rejoignez le Hub éducatif d'Elles bougent et partager vos expériences et idées !

Rejoignez le Hub éducatif

En savoir plus sur les partenaires

Ansaldo STS
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse