Carole Mailhan (marraine Veolia) : "Faites taire votre syndrome de l’imposteur, vous êtes légitimes."

Publié le 28 mai 2020

carolem_veolia.thumb.jpgCarole Mailhan nous partage en toute transparence comment elle a construit son projet professionnel qui l'a conduite à son poste actuel d'ingénieure de projets techniques chez Veolia EAU, après une formation au sein de Toulouse INP. Un bel exemple de l'intérêt de faire des rencontres et des stages pour murir les idées qu'on peut se faire d'un métier et d'un secteur, et pour notamment vous permettre d'aller jusqu'au bout de vos ambitions et de vos valeurs si les stéréotypes vous freinaient. Osez, vous le méritez et vous trouverez ainsi les réponses à vos questions.

Quel est votre métier et pouvez-vous nous décrire une journée-type ?

Je suis ingénieure de projets techniques chez Veolia EAU en région Haut-de-France sur le territoire Artois Cambrésis Hainaut. Mon plus gros projet actuellement est la construction d'une usine de traitement d'eau potable sur charbon actif en grain sur le site de production de Méaulens à Arras.

Aujourd'hui adjointe au manager de service en charge de la gestion de la production et la distribution d'eau potable sur l'arrageois, j'accompagne le service dans sa gestion quotidienne (suivi de l'activité, reporting, management de la sécurité, travaux divers …).

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas, et heureusement, j'ai du mal avec la routine ;). J'alterne entre mes missions de gestion et d'organisation du service eau potable, des visites et réunions de chantiers, des sujets techniques, du team building, des actions de communication… Je suis assez autonome dans mon organisation c'était important pour moi. J'apprends tous les jours, c'est ce qui me motive à me lever le matin.

Avez qui travaillez-vous ?

Aujourd'hui nous sommes un territoire de près de 170 personnes et le service eau potable arrageois compte une 40aine d'équipiers. Nous travaillons aussi beaucoup avec les ingénieurs de notre direction technique régionale sur les projets les plus complexes (préservation de la ressource, traitements de l'eau, travaux de renouvellement de réseau complexes …). Suivant les projets je suis amenée à travailler avec des acteurs de secteurs variés : entreprises de design de procédés chimiques, équipementiers, laboratoires d'analyses, industriel, BTP/génie civil...

Nous travaillons en lien étroit avec les collectivités et en particulier la Communauté Urbaine d'Arras. Nous nous impliquons de plus en plus localement dans des projets d'innovation sociale axés sur le développement des entreprises locales, l'entreprenariat, avec toujours le développement durable comme priorité dans nos engagements.

Comment avez-vous découvert votre voie ? Était-ce le secteur ou le métier qui vous a attirée ?

J'ai beaucoup travaillé mon projet professionnel car c'était pour moi primordial de savoir où j'allais et pourquoi j'étudiais pour rester motivée. Les déclics sont surtout venus de mes rencontres avec des professionnels et professionnelles, et grâce à des professeurs passionnés et passionnants.

Et puis j'ai cherché un secteur avant de chercher un métier. Durant ma formation d'ingénieur, la protection de l'environnement est devenue une valeur importante pour moi. Mon envie de travailler dans la gestion de l'eau s'est ensuite développée au fil de mes stages en entreprises. Il s'agit d'un sujet essentiel et d'un enjeu majeur de notre société. Sentir que je suis utile, faire un métier qui a du sens pour moi, qui correspond à mes valeurs, c'est ce qui me guide au quotidien dans ma vie professionnelle.

Avez-vous rencontré et surmonté des obstacles lors de votre parcours ?

Mon parcours n'a pas été en ligne droite vers le succès et j'ai dû affronter des obstacles, plutôt des évènements dans ma vie personnelle, qui ont clairement mis à mal l'idée du parcours parfait que j'avais en tête. Avoir un projet et des objectifs clairs m'a permis et me permet encore aujourd'hui de garder le cap et de me remotiver dans les moments difficiles.

Quel métier imaginiez-vous faire lorsque vous étiez en seconde ?

En seconde je voulais devenir architecte, et puis on m'a dit que c'était un métier très difficile surtout pour une femme. Ces mots ont eu raison de ma motivation.

Aujourd'hui j'ai trouvé ma voie donc je ne regrette pas d'avoir laissé ce projet de côté. J'ai pris ma revanche en devenant ingénieure dans un secteur encore très masculin. J'essaye de ne plus laisser personne influencer mes décisions avec ce genre de discours.

Avez-vous des conseils à donner aux jeunes filles qui veulent s'orienter dans cette filière ?

Les métiers de la gestion de l'eau sont peu connus, allez à la rencontre des professionnels et des professionnelles, soyez curieuses, c'est le meilleur moyen de vous faire votre propre idée du métier et de prendre des décisions en toutes connaissance de causes.

Si vous en avez l'opportunité, faites le choix de l'alternance/apprentissage, sinon, choisissez bien vos stages et investissez-vous pendant vos stages. Même si vous faites un stage dans un domaine et que ça ne vous plaît pas, l'important c'est de se confronter à la réalité du métier et au pire ça vous permettra au moins d'éliminer une option.

Plus généralement, ne laissez personne vous dire que ce métier n'est pas fait pour vous et encore moins sous prétexte que ce n'est pas un métier de femme.

Ne vous lancez pas sur un chemin par obligation, où par défaut, vous aurez besoin de motivation pour surmonter les obstacles et c'est à mon sens difficile à trouver quand on ne sait pas pourquoi on est sur ce chemin.

Faites taire votre syndrome de l'imposteur, vous êtes légitimes.

Carole Mailhan nous fait l'honneur de participer au Live Elles bougent consacré aux métiers de l'Environnement qui se tiendra le jeudi 4 juin 2020 à 17h30, via la plateforme Zoom. Partagez-nous les questions que vous souhaiterez lui poser et soyez au rendez-vous !

live_environnement_20200605-teaser.zoom.jpg

Lui poser une question durant le Live

En savoir plus sur les partenaires

Toulouse INP
Veolia

Réagissez à cette actualité !

Pour réagir, vous devez être identifié.