Rencontre avec Agathe, marraine étudiante hors-normes et lauréate aux Ingénieuses'16

Publié le 25 avril 2016

Rencontre avec Agathe, marraine étudiante hors-normes et lauréate aux Ingénieuses'16

C'est avec grand plaisir que nous accueillons une nouvelle école parmi nos partenaires : l'ESTIA. A cette occasion, nous sommes allées à la rencontre d'Agathe Brusset, étudiante Estienne très engagée et récemment nominée au concours Ingénieuses 2016 !

Bonjour Agathe, tu es actuellement en 3ème année à l'ESTIA. Parles-nous un peu de ton parcours, pourquoi avoir choisi cette voie-là ?

Au lycée, j'étais en Terminale S SVT et j'hésitais entre une prépa militaire et une prépa scientifique pour mes études post-Bac. J'ai finalement choisi la deuxième option, une prépa PTSI avec des matières orientées vers la physique, la technologie et les sciences de l'ingénieur. Après avoir passé le concours, j'ai intégré l'ESTIA car l'école proposait des formations en apprentissage et que j'en avais assez d'être constamment sur les bancs de l'école.

Aujourd'hui je me spécialise en « stratégie et organisation industrielle » : je me dirige vers le métier d'ingénieure commerciale. J'adore les sciences, mais je souhaite appliquer mes compétences d'ingénieure au commerce. C'est très demandé par les entreprises et cela correspond davantage à ma personnalité. En plus, cela ouvre de belles opportunités pour faire carrière à l'international, un projet qui me tient particulièrement à coeur.

Tu es également apprentie chez Renault en tant que Capacity Manager. En quoi cela consiste-t-il ?

Je travaille actuellement dans la « Logistique amont », qui concerne toutes les pièces détachées nécessaires pour la conception d'une voiture. Je suis chargée de vérifier si les fournisseurs sont bien capables de fabriquer ce qu'on leur demande, en quantité voulue et dans les délais impartis. Je travaille également sur l'optimisation des processus.

Ce poste me plaît beaucoup car je touche à tout et je suis en relation avec de nombreux acteurs positionnés différemment sur la chaîne d'approvisionnement (achats, planifications...). C'est très intéressant !

C'est à ce moment-là que tu as lancé le projet #ApprentieToiAussi. D'où t'es venue cette idée ?

Si nous sommes 50% de filles en terminale S, nous ne sommes plus que 20% en écoles d'ingénieurs. Ces chiffres m'ont toujours dérangée. Les lycéennes méconnaissent les métiers d'ingénieurs, mais également les formations par apprentissage pour lesquelles il existe aussi de nombreux stéréotypes. Malheureusement les professeurs ne connaissent pas toujours bien ces milieux, ce qui n'aide pas à faire évoluer les choses.

L'idée du projet #ApprentieToiAussi m'est venue en parlant avec mon entourage, notamment avec Brigitte Lucchini, déléguée Elles bougent en IDF qui travaille aussi chez Renault. Elle m'a suggéré de témoigner auprès des lycées, ce que j'ai fait en commençant par celui de ma prépa. Au final, c'est assez facile à organiser et après l'intervention j'ai eu d'excellents retours. Le fait d'être encore étudiante est très apprécié, nous sommes assez proches des lycéennes en âge, en culture et nous sommes bien au fait des formations post-Bac actuelles.

Alors j'ai proposé aux autres apprenties de Renault et de l'ESTIA de participer. Dès le début, plusieurs apprenties se sont montrées très motivées, mais beaucoup d'autres pensent que les problématiques liées à l'égalité femmes-hommes ont déjà été réglées. Elles ne réalisent pas l'intérêt et l'importance de telles démarches.

Depuis, nous sommes intervenues dans deux lycées, l'un à Paris et l'autre à St-Jean de Luz. Pour sensibiliser davantage d'Estiennes, avec ma camarade Héloise, nous avons aussi convaincu l'école d'adhérer à l'association Elles bougent.

» Pour en savoir plus sur le projet #ApprentieToiAussi, rendez-vous ici.

C'est en menant plusieurs actions de ce genre que tu as été nominée pour le Prix de l'élève ingénieure au concours Ingénieuses 2016. Félicitations !

Le but du concours Ingénieuses est de susciter des vocations d'ingénieures chez les jeunes filles, de lutter contre les stéréotypes de genre et de promouvoir l'égalité femmes-hommes. Ce sont des sujets qui me tiennent à coeur, donc j'ai candidaté pour deux catégories : le Prix de l'élève ingénieure d'une part et avec Héloïse, nous avons présenté le projet #ApprentieToiAussi en tant que « projet d'école » d'autre part.

Je ne m'attendais pas du tout à faire partie des nominées, j'en suis très contente et j'espère gagner le concours !

Màj 24/05/16 : Agathe Brusset a reçu le Prix de l'élève ingénieure lors de la cérémonie de clôture du concours Ingénieuses'16.
» En savoir plus

Un dernier message à faire passer ?

Aux étudiantes : je pense qu'il est essentiel de prendre conscience que l'égalité femmes-hommes n'est pas du tout acquise. C'est intéressant de bénéficier des retours d'expérience de femmes en poste, comme lors des rencontres organisées par Elles bougent.

Et aux jeunes filles qui envisagent des carrières scientifiques et techniques : être ingénieure ne veut pas dire qu'on est geek ou garçon manqué ou que l'on aime particulièrement les maths. C'est un métier fun qui offre plein d'opportunités et je vous invite à les découvrir.

En savoir plus sur les partenaires

Groupe Renault
ESTIA