Premier Maître Céline (relais Elles bougent au sein de la Marine nationale) : « La Marine nationale offre des carrières passionnantes et les femmes y sont très attendues ! »

Publié le 5 décembre 2019

Découvrez son témoignage et ses conseils !

Quel est votre métier ?

J'ai 15 ans d'ancienneté au sein de la Marine nationale et depuis un an, j'occupe le poste de Conseillère en recrutement au CIRFA - Centre d'information et de recrutement des forces armées- de la Marine à Lyon. On compte 104 centres de recrutement en France métropolitaine et outre-mer offrant des conseils en rendez-vous collectif ou en entretien individuel sur les possibilités de recrutement qu'offre l'armée et guider les candidats dans leurs démarches.

Mon poste consiste à orienter et recruter des jeunes de la 3e au Bac+5, au travers d'interventions et organisation de rencontres dans les établissements scolaires et avec des partenaires institutionnels.

Pourquoi avez-vous fait le choix d'intégrer la Marine nationale ?

Alors en alternance dans le cadre d'une licence en Ressources humaines, j'ai souhaité m'engager car je cherchais une vie rythmée, en mouvement mais également au 24h-cadre-de-permanence-oct-2019.medium.jpgservice d'autrui. C'est la raison pour laquelle j'étais intéressée par les forces armées et ai suivi une formation initiale puis une formation élémentaire métier à l'Ecole des fourriers. Ce lieu unique implanté à Querqueville accueille 3 600 stagiaires par an et dispense la formation initiale et continue des sous-officiers et officiers mariniers, ainsi que des militaires du rang œuvrant dans les différents domaines de l'administration générale et des soutiens communs.

Les tests de sélection réussis, mon choix s'est plus particulièrement porté sur la Marine puisqu'elle est présente dans les 4 milieux : air, terre, mer et sous l'eau.

5 ans plus tard, séduite par cette expérience humaine, je suis retournée à l'Ecole des fourriers pour devenir militaire de carrière et je n'ai jamais vu le temps passé jusqu'à aujourd'hui !

Bien qu'occupant un poste à spécialisation de gestionnaire, ce que j'apprécie justement c'est de travailler à 80% sur mon domaine de prédilection et à 20% d'être militaire marin. Cela m'a permis de participer à des missions Vigipirate à Marseille, au plan Sentinelle à Paris, aux plans Cuirasse à Lyon et plus récemment aux tours de garde de 24h en tant que cadre de permanence pour la sécurité de l'enceinte militaire.

En quoi est-ce important pour vous de porter des témoignages auprès des jeunes, et notamment des filles, pour faire découvrir les métiers de la Marine ?

J'ai douté par rapport au fait d'être une femme et ce, plus d'une fois. Néanmoins, la Marine nationale propose une cinquantaine de métiers et les femmes y sont les bienvenues.

90% des navires sont désormais mixtes. Par ailleurs, la Marine a besoin de femmes parmi les effectifs autant pour le narco trafic, la lutte contre la pollution, l'espionnage tactique, la cybersécurité, le nucléaire… Autant de carrières possibles ouvertes à toutes et tous, à condition d'être en capacité de nager 100 mètres nage libre, d'avoir l'esprit d'équipe et le sens de la qualité du service rendu.

Les femmes ont donc toute leur place et la féminisation est une priorité de la Marine dont l'objectif est de passer de 15% à 30% d'effectifs féminins d'ici 2030.

Je suis ainsi très heureuse que cette année nous ayons vécu de belles réussites en faveur de la féminisation :

  • pour la première fois 3 jeunes filles mineures ont réussi à intégrer l'Ecole des mousses, elles sont un bel exemple à suivre !
  • 4 candidatures de jeunes filles ont été retenues en septembre dernier pour rejoindre les rangs de la Marine nationale et suivront un dispositif mixte de préparation militaire

article-lycee-notre-dame-feminisation-maistrance-marin-du-ciel.zoom.jpg

Quel message souhaiteriez-vous passer aux jeunes filles qui hésitent encore ?

Rejoindre la Marine c'est s'ouvrir à une carrière riche en rencontres et rebondissements. Au gré des affectations vous évoluerez et pour ma part, à chaque changement d'affectation, j'ai opté pour un changement de région, privilégiant davantage la qualité des postes proposés et donc remise en question totale à chaque fois. Un vrai challenge !

Enfin il ne faut pas s'arrêter à la crainte de ne pas pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle. L'organisation par double équipage afin de permuter les équipes a été mise en place dans cet intérêt.

Alors mesdames, venez à notre rencontre, osez passer la porte d'un CIRFA pour avoir des informations, cela vous permettra d'en savoir plus sur les nombreuses opportunités de carrières offertes par la Marine !

Découvrez comment à votre tour devenir Marraine Elles bougent

En savoir plus sur le partenaire

Marine nationale