UIMM

L'UIMM La Fabrique de L'Avenir représente 42 000 entreprises industrielles, celles de la métallurgie et de la transformation des métaux, de la mécanique, de l'automobile, de la construction navale, et de l'aéronautique, celles du spatial et du ferroviaire, de l'électrique et de l'électronique, du nucléaire et enfin des équipements ménagers. L'UIMM s'appuie sur un réseau de 10 fédérations professionnelles et 59 chambres syndicales territoriales.

Pilote du premier réseau privé en matière de formation technique et industrielle, l'UIMM accompagne au plus près de leurs besoins l'ensemble des entreprises industrielles dans la recherche des compétences nécessaires à leur développement. Fin juin 2017, l'UIMM a fait évoluer son identité en l'adossant à La Fabrique de l'Avenir, démarche collective des fédérations de l'industrie pour porter, auprès des Français, le message positif d'une industrie de solutions. L'UIMM La Fabrique de l'Avenir veut témoigner du rôle moteur qu'elle entend jouer au service de l'industrie et des Français.

110 000 recrutements par an d'ici 2025

Depuis plusieurs années, les entreprises industrielles ne trouvent pas les compétences dont elles ont besoin pour se développer. La dernière étude du cabinet BIPE pour l'Observatoire paritaire prospectif et analytique des métiers et des qualifications de la métallurgie révèle que les entreprises ont besoin de réaliser plus de 110 000 recrutements par an d'ici 2025. Une partie de ces besoins provient d'une vague massive de départs à la retraite dans les prochaines années. Le reste est lié à l'inadéquation entre les besoins des entreprises et les qualifications des demandeurs d'emploi, en particulier sur nos métiers qui souffrent d'un manque d'attractivité.

Cette situation s'accentue dans le contexte de transformation technologique et de reprise car il offre aux entreprises industrielles de nombreuses opportunités (développement de la fabrication additive, numérisation des processus de production etc…). Pour la première fois depuis longtemps, l'industrie crée de l'emploi.

Un engagement fort au service des compétences

L'UIMM agit au quotidien aux côtés des acteurs de l'emploi et de la formation pour valoriser les métiers industriels auprès du grand public et notamment des jeunes, pour aider les entreprises à relever le défi des compétences. Cet engagement se déploie également vis-à-vis des femmes conformément à l'accord de branche du 8 avril 2014 sur l'égalité professionnelle et la suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes : la capacité de l'industrie à attirer les femmes est un enjeu de compétitivité.

L'UMM se mobilise autour de 4 priorités dans ce domaine :

  • L'attractivité des métiers : avec une nouvelle impulsion donnée aux outils de sensibilisation et d'information pour mieux promouvoir la branche auprès de jeunes filles en milieu scolaire et universitaire, et auprès des femmes sur le marché du travail.
  • La féminisation des formations : avec des moyens mobilisés pour accroître la mixité dans les centres de formation de l'industrie, notamment sur les métiers pour lesquels les entreprises ont du mal à recruter.
  • L'information des entreprises industrielles : avec la promotion des mesures et dispositifs susceptibles d'aider les femmes dans leur évolution professionnelle, en particulier dans les TPE et les PME (entretiens professionnels, accompagnement des congés familiaux, accès à la formation).
  • La mise à disposition d'outils : l'accord assure la mise à disposition des employeurs d'outils leur permettant d'évaluer leur situation en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et d'élaborer des plans d'actions conventionnels ou unilatéraux afin de corriger les éventuelles inégalités repérées.

Chiffres clés

Les industries de la métallurgie, ce sont :

  • 43 000 entreprises
  • 1,5 million de salariés
  • 356 milliards d'euros de chiffre d'affaires


Secteurs d'activité

aéronautique automobile énergie ferroviaire maritime spatial électronique métallurgie


Régions

Alsace Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées


Marraines

L'association compte 3 femmes ingénieures ou techniciennes chez ce partenaire.



Fiche mise à jour le 18 septembre 2018